La longueur moyenne des phrases dans la traduction des textes journalistiques

Résumé

L'objectif principal de ce travail  est l’étude de la longueur moyenne des phrases dans les textes journalistiques français comme sources, leurs traductions en persan comme cibles et vice-versa. L'hypothèse principale de cette recherche est basée sur l’une des tendances déformantesselonBerman comme quoi « Toute traduction est tendanciellement plus longue que l'original. » (1985, p.56). Nous avons calculé la longueur moyenne des phrases traduites, identifié leur structure, calculé la densité et la variété lexicales des textes d’après les formules élaborées par Halliday et Ure et nous avons conclu que la longueur moyenne des textes traduits en persan est inférieure à la longueur moyenne des textes sources ce qui remet en question la tendance citée ci-dessus. Nous avons aussi remarqué que les traductions tendent à avoir plus de phrases simples que leurs textes sources et que seul le nombre de la variété et de la densité lexicales des textes traduits du persan en français est inférieur aux textes sources.

Mots clés