Le champ littéraire : pour repenser la politisation de l’écriture

Résumé

Cette étude examine le processus de la politisation de l’écriture en France et se référant à la notion du champ littéraire développée par Bourdieu, suit le changement de statut de l’homme de lettres depuis le XVIIIe siècle jusqu’aux années 1980 ; longue période qui couvre deux extrêmes : d’une part toute tentation de non-engagement ou celle de l’art pour l’art et, de l’autre, les engagements littéraires et les grands hommes de lettres qui se sont affirmés en tant que de vrais acteurs sociaux. Ce parcours révèle le caractère compliqué des rapports du littéraire et du social et tout en mettant l’accent sur le faite que l’écriture n’était jamais apolitique, montre bien comment le non-engagement aussi s’inscrit dans le processus de la politisation de l’écriture.

Mots clés