Marcel Proust et les variétés du comique professionnel

Résumé

: Ce qui passionne Proust, dès son jeune âge, c’est le spectacle. Cette ferveur se projette également dans la plupart de ses écrits: les rubriques de théâtre, de music-hall qu’il tient, à ses débuts, dans les petites revues; puis vers la fin de sa carrière littéraire dans A la recherche du temps perdu, l’enthousiasme et la passion de l’art dramatique accompagnent partout Proust. Aussi son roman magistral débute-t-il par le goût du jeune héros pour le spectacle et se clôt sur l’évocation comique du «bal des têtes» avant que ne tombe le rideau.
Notre objectif dans cet article est non seulement d’examiner l’aspect comique de A la recherche du temps perdu et de rappeler que sa lecture est l’une des plus divertissantes qui soit, mais surtout de savoir à quels procédés Proust recourt pour égayer son roman: les procédés de la comédie dite «traditionnelle» comme le comique de geste, de situation et de mots, que nous signalerons, se placent au centre de son œuvre et créent de véritables scènes de théâtre.

Mots clés